20 octobre 2021

La Fédération du Verre partenaire du salon Hyvolution 27 & 28 octobre 2021 au Paris Event Center, Porte de la Villette à Paris

La Fédération des Industries du Verre représente, en France, les industries verrières : verre d’emballage, verre plat, gobeleterie, isolation, fibre, verres techniques... Elle regroupe 3 chambres : les chambres syndicales des Fabricants de Verre Plat (CSFVP), des Verreries Mécaniques de France (CSVMF) -verre d'emballage-, et des Verreries Techniques.

La production du verre s’effectue en chauffant les matières premières à une température de l’ordre de 1400/1500°C. Cette activité à feu continu requiert un apport d’énergie, assuré principalement par du gaz naturel actuellement. Une partie de l’énergie est également utilisée lors des procédés avals variables selon les process. 
 

Le secteur verrier représentant plus de 80 fours répartis sur une cinquantaine de sites en France, présente une très grande diversité, à la fois :

  • sur le type d’articles fabriqués : bouteilles et pots, flaconnage, verre plat, fibre de verre, laine de verre, art de la table et verres spéciaux (protection radiologique, verre médicaux…)
  • sur la nature du verre produit : verre sodocalcique majoritairement mais aussi verre borosilicate ou verres spéciaux.
  • sur les marchés visés qui induisent des spécificités de process : température de fusion, potentiel Redox des fours, exigences de qualité, taille des installations,
  • sur les matières premières utilisées (près de 65 % de calcin dans le verre d’emballage)
  • sur la taille des équipements (production quotidienne d’une dizaine de tonnes à plusieurs centaines de tonnes)
  • sur la durée de vie des fours (de 2 ans à 20 ans),
  • sur les énergies utilisées : des fours 100 % électriques à des fours à gaz avec un « appoint » (boosting) électrique.

A noter que certains produits verriers présentent des impacts positifs, lors de la phase d’usage notamment en limitant les consommations d’énergie du bâtiment (vitrage isolant, laine de verre) avec un retour sur investissement très court en termes de carbone comparativement à la durée de vie de ces produits. Ces produits font donc partie des « solutions » nécessaires à la mise en place d’une société neutre en carbone.


La décarbonation souhaitée de notre économie impose au secteur verrier d’étudier les différentes options envisageables. Permettant de palier à l’intermittence de la production des énergies renouvelables, l’hydrogène décarboné figure en bonne place parmi les options envisagées, que ce soit dans un premier temps en mélange avec le gaz naturel ou à terme avec des options 100% hydrogène. 


Par ailleurs, certains verriers utilisent déjà de l’hydrogène, non pas en tant que vecteur énergétique mais pour rendre inerte une atmosphère, et ont donc l’expérience de ce gaz.


Le recours à l’hydrogène suppose cependant des innovations majeures dans le domaine verrier notamment en terme de conception des équipements. Il nous a donc semblé naturel de nous associer à un évènement comme Hyvolution afin de prendre part aux débats autour de ce vecteur d’énergie.

 


Téléchargez votre invitation